Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/05/2015

Refonder une confiance devenue évanescente entre les entreprises et les investisseurs

L’ancien président du très sérieux Institute of Chartered Accountants in England and Wales (l’équivalent de notre Ordre des experts-comptables), Paul Druckman a une délicatesse toute britannique pour asséner des vérités qui blessent : « Nous devons refonder une confiance qui n’existe plus trop entre les entreprises et les investisseurs, entre les décideurs économiques et le public. » Il est aujourd’hui le directeur exécutif de l’International Integrated Reporting Council (IIRC, comité international pour le reporting intégré).

Ce comité inconnu du grand public, créé en 2010, regroupe des représentants de grandes entreprises (General Electric, Xerox, Tata, Microsoft, Solvay…), d’investisseurs (BlackRock, HSBC, UBS…), de cabinets d’audit (les Big Four y sont), d’autorités de régulation des marchés, d’organisations non gouvernementales et des professions du chiffre venus de tous les continents. Leur constat est commun : Dans les années 1970, les comptes annuels publiés par les entreprises représentaient 80 % de leur valeur, et 20 % y échappaient. Aujourd’hui, les proportions sont inverses. Non pas que les chiffres soient faux, mais l’économie a changé. La valeur d’une entreprise est aussi celle de ses propriétés intellectuelles, de ses marques, de sa réputation, des compétences de ses salariés, de son impact sur l’environnement… Lire la suite

Les commentaires sont fermés.