Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/05/2015

Le principe des Matriochkas pour valoriser les startups Internet

Pour évaluer les sociétés actives sur le Web il était devenu nécessaire de s’affranchir des critères archaïques et dépassés de l’ancienne économie. Est apparue alors une méthode empirique, merveilleuse et universelle, inspirée du principe des « Poupées russes ».

Les Matriochkas, emboîtées les unes dans les autres sont un objet populaire symbole de fertilité. La métaphore des Poupées russes non seulement rend hommage à la fertilité des idées novatrices des pontes de l’investissement lucratif en matière d’évaluation expérimentale de société Internet mais est également utile pour faire saisir l’importance de la notion de valeurs imbriquées les unes dans les autres, le point de vue de l’évaluateur (qui construit la valeur par induction) se modifiant à chaque emboîtement plus grand.

La méthode en question est en fait une adaptation imaginative de la technique des multiples, très en vogue dans les processus classiques d’évaluation des entreprises. En finance d’entreprise, selon la logique des ratios et multiplicateurs : on considère qu’une entreprise vaut x fois son bénéfice (on parle alors de Price Earnings Ratio, PER) ou y fois son chiffre d'affaires (Price Sales Ratio, PSR). 

Mais, comme c’est le cas généralement de toute  start-up Internet qui ne rapporte rien en début d’activité, on ne peut donc se fonder sur le bénéfice actuel de celle-ci pour déterminer sa valeur. Pour surmonter l’obstacle on raisonne par analogie en choisissant d’autres indices. Par exemple, si l'on estime que les ventes actuelles sont des indicateurs de bénéfices futurs, on peut se fonder sur les ventes. Lire la suite

Les commentaires sont fermés.