Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/09/2017

Industrie du crowdfunding : la menace de substituts s’accroît

Dans l'equity based crowdfunding plus la pression des facteurs externes est élevée, moins les plateformes ont de chances d’atteindre de hauts profits/revenus et vice-versa. Or, la pression externe est de plus en plus forte et la concurrence s’intensifie, dès lors le secteur a de plus en plus difficile à atteindre la rentabilité.

La menace de substituts prend de l'ampleur parce que ceux-ci offrent un rapport prix / performance attractif (exemple de la Blockchain qui permet aux porteurs de projets d’opérer des collectes de fonds sur leurs propres plateformes). Et parce que les switching costs (coûts associés au changement de la manière de faire, c’est-à-dire les coûts monétaires et les coûts d’effort) sont faibles pour les utilisateurs (micro-investisseurs de la foule et porteurs de projet).

Il n’est pas difficile d’offrir un meilleur rapport prix-performance que ce qui existe aujourd’hui sur le marché. En effet, fondamentalement, celui du crowdfunding n’est pas plus attractif que le rapport prix-performance que propose une banque puisque la corrélation risque-rendement est toujours la même. Donc que ce soit pour le financement bancaire ou pour le financement participatif le rendement reste toujours proportionnel au risque : la banque classique octroie un rendement faible pour un risque faible ; et l’equity based crowdfunding offre un rendement plus élevé pour un risque plus élevé. Les particuliers qui recourent aux plateformes sont en quête de meilleurs rendements et donc acceptent de courir plus de risques. La plateforme n’est qu’un canal de diffusion qui ne change rien à la corrélation risque-rendement concernant l’actif sous-jacent à la transaction.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !