Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2017

Porteurs de projet : votre localisation, votre type d'activité et la compétition entre investisseurs comptent plus que vous ne le pensez

Certaines zones géographiques telles Boston, New York, la Silicon Valley sont « chaudes » (privilégiées par un écosystème idéal) c’est-à-dire que la demande d’investir y est forte pour les startups innovantes, tandis que d’autres régions le sont moins ou pas du tout.

Ainsi en 2015, la valorisation médiane premoney pour les startups en phases d’amorçage et/ou de démarrage était de 1,5 million $ sur l’ensemble du territoire des États-Unis, mais de seulement 1 million $ au Montana (contre 2,5 millions $ à Boston, 2,9 millions $ à New York et 3,1 millions $ dans la Silicon Valley).

De même, depuis 2014, la valeur premoney médiane pour les startups européennes (France, Allemagne, Danemark, Suède, Royaume-Uni, Belgique) en phase de démarrage oscille dans une fourchette étroite située entre 1 million d’euros et 2 millions d’euros.

Aux États-Unis, les startups actives dans le software, les appareils médicaux, les sciences de la vie, l’électronique, les énergies alternatives, les biotechs, les fintech (nouvelles technologies de paiement), quel que soit leur potentiel à long terme ont, en moyenne générale sur l’ensemble du territoire américain, une valeur premoney de 1,5 million $.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

17/05/2017

Startuppeurs: les investisseurs veulent être récompensés pour les risques qu’ils prennent

Plus ceux-ci sont grands, plus le potentiel de rendement doit être à la hauteur pour encourager l’investisseur à courir les risques. Et investir dans une start-up en phase d’amorçage ou de démarrage est extrêmement risqué.

Les études montrent qu’environ la moitié des investissements dans des entreprises early stage (stades précoces d’existence) sont un échec complet (perte totale), même après une due diligence poussée. Les financeurs doivent donc clairement percevoir la possibilité de réaliser de plantureux rendements pour justifier leurs prises de risques.

Le risque est, pour une large part, corrélé avec la phase de développement de la start-up.

Voici un exemple de tableau de corrélation entre risque, phase de développement, et rendements attendus utilisé par des business angels.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

16/05/2017

Porteurs de projet : choisir les conseilleurs adéquats pour votre start-up

Bâtir une start-up de dimension internationale, c’est dur ! En tant que fondateur vous devez penser à tant de choses à la fois, à l’équipe et au business modèle, au produit et à la stratégie marketing, il n’y a jamais assez de compétences pour pouvoir faire tout ce que votre business requiert !

Cependant, vous n’êtes pas obligé de tout faire vous-même. Choisir les bons inspirateurs pour votre jeune pousse tout au long de son développement peut vous soulager sur bien des aspects. Pourquoi ne pas simplement vous adresser à vos investisseurs, pourrait-on demander. La réponse n’est pas aussi simple qu’elle ne paraît, et parfois même, votre partenaire financier pourrait se révéler être votre meilleur conseiller. Mais, bien souvent, ce n’est pas le cas.

Les guides sont primordialement des personnes auprès desquelles les fondateurs peuvent s’ouvrir en toute confiance, sans craindre d’être jugés. Ces gens ont également suffisamment de connaissances sur la jeune pousse, l’équipe et le marché, pour peser valablement sur toute décision. Les fondateurs pensent que les investisseurs ne peuvent pas jouer ce rôle étant donné les conflits d’intérêts (patents et latents) à moyen et long terme entre les deux parties.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !