Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/03/2017

Startups:fourchettes habituelles de valorisation

Récemment j’ai eu entre les mains un plan d’affaires d’une toute jeune entreprise (deux ans d’existence) high-tech dont la technologie était protégée par des brevets internationaux, déjà rentable et apte à capturer une grande part de son marché de niche.

 Les fondateurs affirmaient avoir levé 1,2 million d’euros de capitaux contre 2,2 % de participation au capital social de la société. Grâce à cette manne financière, ils sont parvenus à atteindre une première série de seuils en matière de Recherche & Développement.

Ils cherchaient maintenant à lever 10 millions d’euros de capitaux frais en échange de 5 % du capital social de leur entreprise.

 À  l’origine, si 2,2 % de la jeune pousse valait 1,2 million d’euros, celle-ci était donc valorisée à plus de 50 millions d’euros.

Si, en deuxième tour de table, 5 % de la société sont échangés contre10 millions d’euros, cela implique que les fondateurs valorisent leur entreprise à 200 millions d’euros.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici!

14/03/2017

Startups:attentes de rendement très variables

Bien évidemment, les attentes en matière de TRI (Taux de rendement interne) varient selon les individus. Mais pour certains business angels, il convient de faire la part entre, des attentes abracadabrantes et des attentes raisonnablement accessibles.

Plusieurs enquêtes auprès des financeurs pionniers (les investisseurs se concentrant sur les premiers stades de vie des entreprises) montrent un TRI moyen attendu d’environ 34 %. En fait, de manière très générale, la fourchette des attentes va de 20 % à 100 %.

Lire la suite de cet article publié sur LInkedInd: cliquer ici!

12/03/2017

Tuyaux pour dénicher le parfait cofondateur

Beaucoup d’entre nous ont envie de lancer une affaire avec des cofondateurs qui soient le complément parfait de notre hémisphère cérébral droit ou de notre hémisphère gauche. Les créatifs purs tendent à s’entourer de commerciaux aguerris et vice versa, mais en réalité trouver l’associé parfait peut être bien plus compliqué qu’on le souhaite. C’est dû en grande partie au fait que 1) nos cercles de connaissances tendent à être comme nous-mêmes, c’est-à-dire à notre image), 2) nous ne comprenons pas nos propres personnalités, faiblesses et principales compétences, 3) nous sommes tellement pressés de trouver quelqu’un que quand ça arrive on lui dit « oui » bien trop rapidement.

Il y a une recette pour dénicher le bon partenaire et se préparer à la réussite. Voici :

La connaissance de soi

Votre capacité à comprendre ce qui fait de vous un leader est essentielle. Êtes-vous passif agressif ? Savez-vous bien engager des collaborateurs mais éprouvez-vous des difficultés à les licencier ? Pensez-vous avoir toujours raison ? Peut-être vous sous-estimez-vous. Ou, comme moi, vous êtes peut-être dopé au travail et vous traitez votre jeune pousse comme si c’était votre premier-né.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn: cliquer ici !