Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/11/2016

Hiatus de l’écosystème startups belge

L’écosystème startups belge ne souffre ni d’un manque de bons projets, ni de bonnes infrastructures ni d’une insuffisance de capitaux pour les démarrer et les développer. Son problème fondamental est que l’offre de capitaux à risques n’y rencontre pas suffisamment la demande.

Nous disposons également d’une intermédiation polymorphe (les différents  outils des dispositifs tant publics que privés d’aide à la création et au financement d’entreprises) et pourtant le marché du capital-risque et du financement des startups est peu efficient. Pourquoi ? Probablement parce que l’intermédiation actuelle est lacunaire : insuffisamment proactive et sans réelle valeur ajoutée, ni pour les entrepreneurs, ni pour les investisseurs.

lire la suite de cet article publié sur LinkedIn ; cliquer ici

23/11/2016

Lacunes du modèle belge d’élevage de startups

La Silicon Valley, les régions de Boston et de New York ont créé chacune un environnement éminemment favorable  où les investisseurs sont en compétition les uns avec les autres pour avoir une chance de financer la prochaine start-up « chaude ».

Tandis que dans notre écosystème de développement et de financement, ce sont les startups qui sont en compétition pour avoir une chance de présenter leur projet à un parterre d’investisseurs (souvent dilettantes). Elles doivent apprendre à se débrouiller toutes seules et trouver elles-mêmes des solutions dans des conditions frugales.

Pour résumer la nette imperfection du modèle belge d’élevage de startups, citons, parmi ses failles cruciales :

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn: cliquer ici

22/11/2016

Le clair-obscur du soutien de L’État à la création d’entreprises

Avec 87 011 entreprises créées en Belgique en 2015 (le nombre le plus élevé jamais enregistré) l’entrepreneuriat et l’esprit d’entreprendre progressent, mais à un rythme lent et la Belgique  est toujours dans le dernier peloton au classement des pays européens en nombre de créations annuelles.

La Belgique conserve sa dernière place lorsque l’on compare les taux de création d’entreprises dans les secteurs marchands et non marchands : alors que les nouvelles entreprises représentent 3,5% des entreprises actives en Belgique, l’Allemagne obtient un taux de 7,3%, la France 9,5%, les Pays-Bas 10,5% et le Royaume-Uni 14,2% en 2013.

Les entreprises individuelles (en général un seule personne physique, souvent le fondateur lui-même) sont à l’origine de 53 % de ces créations.

lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici