Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/05/2017

Startuppeurs: la nécessité d’auto-évaluer sa start-up est de plus en plus fréquente

De quel type de valeur parle-t-on ?

 

La valeur de la start-up qu’on cherche à estimer, surtout dans ses stades précoces d’existence, n’est pas sa valeur réelle : on cherche plutôt à ne cerner qu’une valeur momentanée de négociation qui annonce le pourcentage de propriété de la jeune pousse qui sera accordé à l’investisseur en échange de son apport financier.

En d’autres mots, il s’agit principalement de déterminer le prix moyen (instantané) de transaction de votre start-up et non sa valeur intrinsèque (fondamentale). Ce prix ne vaut que le jour où il est calculé et il est sensé valoriser les efforts consentis jusqu’au moment de la transaction (levée de fonds et ouverture du capital concomitante) ainsi que le potentiel de développement de la start-up.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

11/05/2017

Startuppeurs: l’art de vendre son projet d’entreprise

Voici une petite liste des principes à appliquer :

 

·        Faites en sorte de présenter votre projet en face à face.

 

·        Gardez un état d’esprit positif. Ne soyez pas offusqué si le projet est rejeté (peut-être que le risque est trop grand à ce stade, éventuellement reprenez contact plus tard avec cet investisseur). (Attitude par rapport à l’argent, au rejet).

 

·        Soyez bien renseigné sur l’investisseur.

 

·        Choisissez la meilleure personne pour présenter votre entreprise ou projet (pas nécessairement le CEO).

 

·        Testez votre présentation avant d’être confronté à des investisseurs.

 

·        Soyez préparé aux questions et objections.

 

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn : cliquer ici !

10/05/2017

Qu’est-ce qui rend un investisseur privé apte à financer votre start-up ?

La liste est brève : capacité d’investissement, intérêt pour le projet, congruité entre son degré préféré d’implication et le degré d’implication que vous tolérez. En outre le candidat investisseur doit avoir une bonne tolérance au risque, la volonté de consacrer du temps à la due diligence, une ouverture d’esprit lui permettant de nouer une véritable relation avec l’équipe de management.

Vers la fin de la rencontre, demandez si vous pouvez rappeler l’investisseur pour répondre à toute question supplémentaire et pour connaître sa décision d’investir ou non. Arrangez une date et un horaire pour un deuxième entretien. Remerciez l’investisseur encore une fois.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !