Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/04/2017

Les startups fintechs vont-elles dégommer les banques?

Il y a beaucoup de marketing autour de l’alternative, de l’innovation disruptive, de la créativité, de la productivité nouvelle qu’engendreraient les startups fintech. Pourtant, malgré une « com très provoc », elles cachent souvent une histoire entrepreneuriale plus banale.

Que sont les fintechs ?

Fintech est devenu le mot à la mode aujourd’hui, et beaucoup d’investisseurs sont enchantés d’investir dans des jeunes pousses qui promettent de révolutionner la banque traditionnelle. Beaucoup d’entrepreneurs veulent également entrer dans la place, parce que c’est un secteur hot. En effet, ce qu’il y a de bien dans la manipulation de l’argent c’est qu’à chaque fois que l’argent coule au travers de votre chenal, une fraction s’y agglomère et donc vous en revient. Cela signifie que même si vous recevez un pourcentage très minime sur les transactions financières que vous engendrez, vous vous enrichissez sans avoir à trop travailler. Il s’agit d’un secteur tellement lucratif qu’il suscite énormément de convoitises.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

25/04/2017

Startuppeurs: recrutez astucieusement vos employés clés

J’ai mis au point un outil pédagogique d’aide à la décision qui aide à bien choisir ses employés clés en validant (ou invalidant) leur capacité « start-uppeuriale ». Cette approche innovante en associant les techniques du scoring et celles du Behavioral Interviewing afin de modéliser l’analyse de la capacité « start-uppeuriale » des employés-clés potentiels.

L’idée sous-jacente de ce modèle est de mettre en lumière, de manière systématique, les talents interrelationnels de vos premières recrues et d’évaluer instantanément, grâce à un bilan comportemental pré-formaté, leur personnalité d’entrepreneur.

Puisque les créateurs d’entreprise manquent souvent de rigueur et même de méthode dans le choix de leurs employés-clés, et que ce choix se fait généralement au « pifomètre », j’ai conçu  une façon intéressante, parce qu’à la fois logique et juste, de départager les candidats employés-clés. Ce modèle convient d’autant mieux quand on prend un grand nombre de facteurs (compétences – aptitudes – talents) en considération.

 

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn : cliquer ici !

24/04/2017

Startuppeurs: "get rich on the niche"

Pour les investisseurs providentiels, un des premiers critères est que le produit soit unique et destiné à un marché de niche rentable, selon l’adage angélique « Get rich on the niche ». Cela doit être quelque chose que personne d’autre ne fait, pas le genre de produit « moi-aussi ». Ainsi les restaurants à « thème », par exemple, ne constituent pas une cible de choix pour la plupart des investisseurs individuels ou formels. Nombre de business angels clament que le marché de niche ne doit pas forcément être grand pour être rentable, mais ils souhaitent cependant que le marché en question ait un véritable potentiel de croissance.

Que ce produit spécifique soit une spécialité ou qu’il émane d’une technologie propriétaire de votre start-up est souvent secondaire, tout comme l’importance de son secteur d’activité. Le produit originel, dans l’état où le découvre l’investisseur, n’importe pas trop dans la mesure où il sait que le produit évoluera encore et encore, ce qui témoigne de son ouverture d’esprit et qu’il est généralement prêt à investisseur dans tout ce qui lui plaît, que ce soit fini, définitif ou non.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !