Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2017

La méthode de valorisation par les options réelles à l'épreuve de la pratique

Les promoteurs de l’approche par la théorie des options réelles (Real Options Theory) ont ouvert une large brèche dans le paysage des pratiques de valorisation, en apportant la démonstration que l’approche traditionnelle DCF (Discounted Cash Flow) conduit une sous-évaluation systématique, parce qu’elle se contente d’espérances de flux pour toutes les périodes futures et ignore de ce fait toute possibilité de scénarios alternatifs et de décisions contingentes.

Cependant, une approche systématique permettant – parmi la multitude des options réelles potentiellement envisageables – de sélectionner celles qui doivent être explicitement prises en compte par la modélisation fait pour l’instant cruellement défaut.

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn : cliquer ici !

31/01/2017

Start-up:apprécier la diversité des méthodes d'évaluation

La diversité des méthodes et l’impossibilité de déterminer une valeur absolue de la jeune pousse ne doivent pas faire penser que la démarche d’évaluation est vaine. D’ailleurs, un estimateur expérimenté s’échine surtout à établir une fourchette d’estimations possibles. Il n’est jamais captif d’une méthode unique. L’évaluation de start-up est un terrain où cela ne sert à rien de se montrer dogmatique ou orthodoxe.

Au final, pour valoriser financièrement une jeune pousse l’investisseur ne peut tabler que sur des méthodes empiriques dont aucune n’a le caractère rigoureux et invariable de la méthode euclidienne.

Toute la difficulté repose sur l’estimation de la probabilité d’occurrence d’une série d’évènements dans le futur. Tout au plus, la démarche d’évaluation peut offrir que des indications de valeur à vue de nez. Et encore, chaque investisseur peut interpréter différemment ces indications.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn: cliquer ici !

29/01/2017

Start-up: pour estimer sa valeur l'intuition est le meilleur des aiguillons

Au vu de tous les facteurs multiples, on comprend aisément que tous les processus employés pour estimer la valeur des jeunes pousses nécessitent beaucoup de discernement dans leur mise en œuvre, beaucoup d’expérience, voire même beaucoup d’intuition.

 Il ne faut pas oublier non plus qu’il n’existe pas de marché structuré de la jeune pousse. On ne peut pas parler de normes, ou de prix habituels de la start-up qui recueilleraient l’unanimité. Quelque soit l’approche utilisée, il y aura toujours un haut degré d’incertitude sur la valeur obtenue.

 Entrepreneurs et investisseurs doivent donc faire attention à bien comprendre tous les tenants et aboutissants de la méthode qu’ils emploieront. Avec beaucoup d’attention et de compréhension des modèles d’évaluation employés, on peut atteindre des estimations solides, mais elles devront toujours être interprétées avec une dose de scepticisme.

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn: cliquer ici !