Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/07/2017

Les deux principaux dilemmes des fondateurs de startups

Le taux particulièrement élevé d’échec des startups est attribuable principalement à des problèmes d’entente au sein de l’équipe fondatrice.

Une enquête récente menée aux Etats-Unis en 2014 par des venture capitalists attribue la majorité (72%) de leurs échecs concernant les jeunes entreprises qu’ils ont en portefeuille à des problèmes au sein de l’équipe de management. Dans une autre étude en 2015 on a demandé à des investisseurs français d’identifier les problèmes pouvant survenir dans les entreprises qu’ils ont en portefeuille ; 67% des problèmes évoqués impliquaient des conflits au sein de l’équipe dirigeante. Selon les travaux du professeur Noam Wassermann (université de Harvard) sur une petite dizaine de milliers d’entreprises; 65% des startups échouent essentiellement en raison de problèmes interpersonnels entre fondateurs.

La recherche académique a intensément étudié les taux d’échec mais malheureusement, en se focalisant presque entièrement sur les causes externes plutôt que sur les intoxications endogènes, bien plus prégnantes.

On en sait donc très peu sur les principaux périls de l’activité entrepreneuriale, acclamée comme le cœur et l’âme de l’activité économique. Le guide pratique "Start-up:bien choisir ses associés et mieux répartir son capital-actions" passe au crible ces considérables décisions pouvant mener à des « problèmes de personnes » qui menacent les fondateurs et leur start-up.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

09/06/2017

Cofondateurs: plusieurs méthodes de répartition des actions entre vous sont possibles

La plus simple consiste à diviser le capital en parts égales pour tous les fondateurs sans tenir compte ni de la nature ni du degré de la contribution de chacun, ce qui ne requiert aucun calcul et aucune valorisation des contributions non financières.

Avec cette approche inéquitable et donc néfaste, les probabilités d’apparition de frustration à court et moyen terme, une fois l’activité lancée, sont énormes.

Diviser les parts sociales strictement en fonction des contributions financières faites à la start-up :

1)     Faire le total des investissements en capital dans la start-up,

2)     diviser ensuite le montant investi par chaque contributeur par ce total.

3)     Utiliser ce pourcentage pour déterminer combien de pourcents distribuer à chaque membre.

 

Cette approche engendre de grandes probabilités de frustration à terme…

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

01/05/2017

Calculer intelligemment la répartition du capital-actions de votre start-up

J’ai conçu le modèle de calcul de répartition des actions entre fondateurs (FESC : Founders’ Equity Split Calculator) pour aider ceux-ci à ne pas tomber dans le piège de l’arbitraire fifty-fifty en leur fournissant un moyen simple et objectif, de prendre des décisions raisonnées, délibérées et équilibrées en matière de partage équitable des actions grâce à une solution automatisée en ligne.

Ce modèle fournit un moyen logique et impartial de quantifier les éléments à prendre en considération dans le processus de décision. Cet outil de facilitation (et d’auto-apprentissage) en visant une répartition pratique, bienveillante, respectueuse, permet de :

1.     Comprendre la meilleure répartition du capital-actions entre les cofondateurs en relativisant et en évaluant ce que chacun met sur la table.

2.     Découvrir les forces de votre équipe fondatrice.

3.     Transformer de désagréables négociations de partage en une expérience collégiale amusante. La recommandation de partage peut être utilisée comme point de départ à d’éventuelles nouvelles négociations de répartition des actions.

 

Lire la suite d ecet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !