Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/09/2017

Crowdfunding: un autre type de générateur de rencontres entre porteurs de projet et contributeurs privés

Il s’agit d’une plateforme en ligne dédiée à la mise en relation de contributeurs financiers privés avec des porteurs de projet et des fondateurs de start-up, tous secteurs confondus, afin de leur permettre de lever des fonds, réaliser des investissements ou nouer des partenariats.

Ce startup financial contributors matching web portal, totalement neutre (c’est-à-dire véritablement sans conflits d’intérêts), se positionne en amont de l’offre de services des plateformes de crowdfunding (crowdequity et crowdlending) et des plateformes de matching existantes, toutes présentant des offres de qualité très variable.

Ce portail novateur ne fonctionne pas de la même façon et sa politique de tarification est bien différente et bien moins chère (meilleur rapport qualité-prix) que ceux qui existent actuellement.

Cet site semi-automatisé de « petites annonces revisitées » a pour but d’aider tous les entrepreneurs et tous les porteurs de projets à réaliser, en ligne, leur recherche de contributeurs via un formulaire simple et rapide et d’obtenir instantanément une fiche de présentation professionnelle et complète à présenter aux différents partenaires financiers.

Ce catalyseur de rencontres n’est pas un intermédiaire de transactions et le service fourni ne constitue, en aucune façon :

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

12/09/2017

Crowdfunding: miroir à alouettes !

L’essor du financement participatif tient en grande partie aux taux de rentabilité proposés aux internautes : de 4,5 à 15% de rendement ! Des chiffres attirants, à l’heure où les placements sans risques rapportent si peu, à l’heure où sur le marché interbancaire les taux sont actuellement négatifs, tandis que la Bourse se montre vaporeuse.

Les taux servis, proportionnels à la durée du crédit et à la santé de l’entreprise, sont fixés selon deux méthodes. Soit c’est la plateforme qui l’établit unilatéralement (Lendix, Lendopolis, Credit.fr), soit c’est un système d’enchères inversées qui prévaut. Le taux est de 9% en moyenne chez Unilend, entre 4% et 10% chez Lendopolis. Des rémunérations brutes auxquelles il faut, bien sûr, retrancher la fiscalité (En France : 15,5% de prélèvements sociaux, puis les intérêts sont imposés selon votre tranche marginale d’imposition).

Mais, les plateformes sont confrontées à une équation impossible. Elles doivent convaincre le grand public de prêter, par leur intermédiaire, de l’argent à des entreprises solides à 8 ou 9 %. Or des entreprises de qualité qui acceptent de payer un taux de 8 % ça n’existe pas puisqu’elles peuvent être financées en une semaine par leur banque à 3 % ou 4 %. Ce nouveau métier en France, comme en Belgique, n’a pas encore réussi à bien positionner le curseur entre le niveau du taux d’intérêt et le risque.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

26/08/2017

Exemples de campagnes de crowdfunding qui dégénèrent

Le projet Zano (mini-drone européen) a collecté plus de 3 millions d’euros sur une plateforme de reward based crowdfunding (cf. lexique) et un an plus tard, la société porteuse du projet se déclare en liquidation, sans avoir livré à ses milliers de backers leur exemplaire et sans leur proposer le moindre remboursement. Le PDG démissionnaire s’est contenté d’invoquer des « différends insurmontables et des problèmes de santé ».

Le projet Coolest Cooler (glacière connectée) a levé plus de 13 millions de dollars sur la même plateforme de reward based crowdfunding, mais sa porteuse a préféré, peut-être par manque de trésorerie et dans le souci d’éviter la banqueroute, de mettre en vente sur Amazon les glacières fabriquées avant de remplir ses obligations vis-à-vis de ses donateurs.

Le projet Skarp (rasoir laser « révolutionnaire ») a engrangé 4 millions de dollars sur Kickstarter avant que la plateforme annule la campagne jugeant apparemment le rasoir inefficace. Mais, étonnement une autre campagne a été aussitôt lancée sur Indiegogo.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !