Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/07/2017

Porteurs de projet: quelles sont vos chances de réussir votre levée de capitaux?

Le Smart Quality Check & Premoney Valuator™ (SQC&PV), un outil en ligne pour prédire le succès (ou l’échec) de votre levée de capitaux auprès de business angels, utilise une méthodologie propriétaire, combinant de manière originale des techniques analytiques avec des méthodes empiriques d’évaluation de jeunes pousses, afin de permettre aux entrepreneurs, accompagnateurs (conseillers, incubateurs, accélérateurs), investisseurs et étudiants en entrepreneuriat de se forger rapidement et simplement une opinion raisonnée sur la qualité et la valeur financière de toute start-up s’apprêtant à lever des capitaux et à ouvrir son capital.

En fait, le SQC&PV, ce sont deux outils en un : permettre aux utilisateurs de diagnostiquer, eux-mêmes, instantanément l’attractivité d’une jeune pousse (ou d’un projet de start-up) et d’en pronostiquer sa valeur de négociation (valeur transactionnelle).

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

28/05/2017

Startups sans revenus: les bons réflexes à avoir pour lever des fonds

Sachant dans les grandes lignes comment raisonne un business angel, voici quelques réflexes à avoir pour déterminer la valeur de négociation d’une start-up n’ayant pas encore de revenus.

D’abord, essayez de déterminer de combien d’argent vous aurez besoin pour parvenir à un stade où vous atteindrez une croissance significative et où vous serez en mesure de lever une nouvelle fois des capitaux.

Supposons que ce montant soit de 100 000 €, pour vous permettre de tenir 18 mois.

Votre investisseur n’a pas beaucoup de champ, ni d’incitation, pour revoir ce montant à la baisse. Pourquoi ? Parce que vous lui aurez démontré que c’est le montant minimum nécessaire pour parvenir à l’étape suivante.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

20/03/2017

Startups: les investisseurs regardent de près la manière dont ont été levés les premiers capitaux

Quand une société de capital-risque a affaire à une jeune pousse préfinancée par des business angels à hauteur de, par exemple 500 000 euros, elle la considère bien évidemment avec un peu plus de bienveillance.

Pour un capital-risqueur institutionnel l’investissement initial des pionniers est souvent considéré comme une pré-validation du concept mis en avant par la jeune pousse. Peut-être même que leur intervention a déjà permit à celle-ci d’atteindre un certain nombre de jalons commerciaux ou en matière de recherche et développement.

Mais en même temps, cela n’empêche pas les capitaux-risqueurs de regarder de très près la manière dont ont été levés les capitaux initiaux et sur base de quelle valorisation de la jeune pousse au départ.

Ce faisant, ils mettent le doigt sur un problème assez répandu, les valorisations excessives au départ handicaperont les levées de fonds suivantes.

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn : cliquer ici !