Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/03/2017

Startups:fourchettes habituelles de valorisation

Récemment j’ai eu entre les mains un plan d’affaires d’une toute jeune entreprise (deux ans d’existence) high-tech dont la technologie était protégée par des brevets internationaux, déjà rentable et apte à capturer une grande part de son marché de niche.

 Les fondateurs affirmaient avoir levé 1,2 million d’euros de capitaux contre 2,2 % de participation au capital social de la société. Grâce à cette manne financière, ils sont parvenus à atteindre une première série de seuils en matière de Recherche & Développement.

Ils cherchaient maintenant à lever 10 millions d’euros de capitaux frais en échange de 5 % du capital social de leur entreprise.

 À  l’origine, si 2,2 % de la jeune pousse valait 1,2 million d’euros, celle-ci était donc valorisée à plus de 50 millions d’euros.

Si, en deuxième tour de table, 5 % de la société sont échangés contre10 millions d’euros, cela implique que les fondateurs valorisent leur entreprise à 200 millions d’euros.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici!

09/01/2017

Les associés: le plus grand danger pour les startups

Deux dilemmes primordiaux…

Ce sont les tout premiers pièges qui se présentent au porteur de projet, ils sont les plus communs, potentiellement mortels (pour l’existence de la start-up) et paradoxalement les plus sous-estimés par la plupart des fondateurs : se tromper dans le choix de ses cofondateurs et se tromper dans le partage du capital.

Si vous commettez ces deux erreurs d’appréciation originelles tout ce que vous construirez sera bâti sur du sable ! C’est la voie royale vers l’échec.

Peu importent l’originalité de votre produit, la pertinence de votre étude de marché, la perfection de votre enquête de terrain, l’efficacité de votre stratégie, la croissance extraordinaire de votre marché et de vos revenus, l’excellence de vos ressources en hommes et en équipements, l’abondance de vos financements ; vous irez quand même dans le mur !

C’est statistiquement prouvé : 90 % des startups échouent (la plupart du temps, dans les dix-huit premiers mois !) et dans 70% des cas, l’échec est dû à des conflits entre associés : approximativement deux tiers des disputes se font entre co-fondateurs et le tiers restant représente les désaccords  entre fondateurs et investisseurs.

Bien choisir ses associés et bien répartir le capital-actions : n’est pas une garantie de réussite, mais c’est tout de même la combinaison offrant les plus grandes chances de succès.

Bien choisir ses cofondateurs mais mal partager son  capital : augmente sensiblement les probabilités de voir naître des conflits et des jalousies durant le développement de la jeune pousse. Il en va de même quand on choisit mal ses associés tout en distribuant correctement les actions.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn: cliquer ici