Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/05/2017

Startuppeurs : de deux choses l'une

Vous valez ce que le marché vous dit

Vous entendrez souvent cette remarque ânonnée par une myriade de conseillers à la création d’entreprise. Mais rassurez-vous, il s’agit là d’une lapalissade plus que d’une fatalité. 

Selon de nombreux accompagnateurs de startups, si les investisseurs vous disent que votre jeune pousse vaut 200 000 euros, alors c’est ce qu’elle vaut. Vous pourriez penser qu’elle en vaut plus parce qu’elle dispose de plus de 200 000 euros en actifs tangibles, en espèces, en créances recouvrables, et/ou en actifs immatériels. Mais, selon ces conseillers, si vous êtes incapable de lever des capitaux sur base de cette valeur, alors vous devrez accepter l’évaluation du marché.

Cependant, ce n’est pas toujours nécessaire. Les investisseurs constituent une famille hétérogène aux motivations multiples et aux besoins variés. Il y ainsi autant de valorisations possibles qu’il existe de catégories d’investisseurs.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !

11/05/2017

Startuppeurs: l’art de vendre son projet d’entreprise

Voici une petite liste des principes à appliquer :

 

·        Faites en sorte de présenter votre projet en face à face.

 

·        Gardez un état d’esprit positif. Ne soyez pas offusqué si le projet est rejeté (peut-être que le risque est trop grand à ce stade, éventuellement reprenez contact plus tard avec cet investisseur). (Attitude par rapport à l’argent, au rejet).

 

·        Soyez bien renseigné sur l’investisseur.

 

·        Choisissez la meilleure personne pour présenter votre entreprise ou projet (pas nécessairement le CEO).

 

·        Testez votre présentation avant d’être confronté à des investisseurs.

 

·        Soyez préparé aux questions et objections.

 

Lire la suite de cet article publié sur LInkedIn : cliquer ici !

10/05/2017

Qu’est-ce qui rend un investisseur privé apte à financer votre start-up ?

La liste est brève : capacité d’investissement, intérêt pour le projet, congruité entre son degré préféré d’implication et le degré d’implication que vous tolérez. En outre le candidat investisseur doit avoir une bonne tolérance au risque, la volonté de consacrer du temps à la due diligence, une ouverture d’esprit lui permettant de nouer une véritable relation avec l’équipe de management.

Vers la fin de la rencontre, demandez si vous pouvez rappeler l’investisseur pour répondre à toute question supplémentaire et pour connaître sa décision d’investir ou non. Arrangez une date et un horaire pour un deuxième entretien. Remerciez l’investisseur encore une fois.

 

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !