Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/03/2017

Startups:attentes de rendement très variables

Bien évidemment, les attentes en matière de TRI (Taux de rendement interne) varient selon les individus. Mais pour certains business angels, il convient de faire la part entre, des attentes abracadabrantes et des attentes raisonnablement accessibles.

Plusieurs enquêtes auprès des financeurs pionniers (les investisseurs se concentrant sur les premiers stades de vie des entreprises) montrent un TRI moyen attendu d’environ 34 %. En fait, de manière très générale, la fourchette des attentes va de 20 % à 100 %.

Lire la suite de cet article publié sur LInkedInd: cliquer ici!

12/02/2017

Startups: les paramètres fondamentaux de leur valorisation financière

La valorisation dépend de plusieurs paramètres fondamentaux, parmi lesquels :

-         La qualité des informations transmises pour mener l’évaluation.

-         Le pourcentage de capital que va chercher à détenir l’investisseur. Le montant détenu peut avoir plusieurs valeurs. Si la valeur financière de la participation est plus facile à appréhender, la prise en compte de sa valeur stratégique permet d’avoir une lecture plus complète en intégrant la valeur de l’information, la valeur d’influence…

-          Les perspectives de sortie. Une conjoncture haussière sur les marchés financiers peut traduire des perspectives de plus-values importantes.

Si la Bourse détermine évidemment la valeur d’une entreprise publique (cotée en Bourse), elle affecte également la valeur de sociétés privées. Au plus le marché des valeurs mobilières est porteur, surtout au plus les offres publiques initiales (IPO) sont nombreuses, au plus grand sera l’impact sur la valorisation des entreprises early-stage. L’IPO est une perspective de sortie alléchante pour tout apporteur de capital à risque.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici!

09/02/2017

Start-up: rendements globaux obtenus par les business angels

Il n’existe que très peu, voire pas du tout, d’informations disponibles sur les rendements réels effectivement réalisés par les business angels.

Une synthèse de plusieurs études sur différents échantillons de business angels donne une idée générale de la performance de leurs participations financières : 34 % de celles-ci se sont terminées par une perte totale, 13 % se sont achevées par une perte partielle ou ont juste atteint le point d’équilibre en termes nominaux, 23 % ont dégagé un rendement supérieur ou égal à 50 %, et seulement 10 % des participations financières ont engendré un return supérieur à 100 %.

De manière plus générale, on peut dire que la présence de un ou deux investissements heureux peut offrir au portefeuille des participations de l’investisseur un rendement global très satisfaisant, tandis que l’absence de tels investissements performants peut signifier un rendement global véritablement insatisfaisant.

Lire la suite de cet article publié sur LinkedIn : cliquer ici !